Hyblaea avena. Reception of Theocritus in Greek and Latin Literature of the Roman Imperial and Early Modern Period

Pipes being handed down from one shepherd to another in the tradition of music making can easily be imagined as a scenario in real life, whether in ancient times or today. And indeed, some pipes from antiquity are still in use 2000 years later, at least metaphorically speaking. Easy to track are the ones Theocritus used in creating the genre of pastoral poetry with idyllic landscapes and characters that seem to be transported from their real life duties and dialogues into the realm of verses. His pipes are depicted as the instrument of the predecessor offered to a poet of a new era and language in Virgil’s 10th eclogue (Verg. ecl. 10,51: carmina pastoris Siculi modulabor avena), and are from there given to another even later poet in Theocritus’ and Virgil’s footsteps, Calpurnius Siculus (Calp. 4,62f.: Tityrus hanc [sc. fistulam] habuit, cecinit qui primus in istis / montibus Hyblaea modulabile carmen avena).

DATE: 15-16/11/2018

LOCATION: Bergische Universität Wuppertal (Wuppertal, Germany)

ORGANIZER: Jun.-Prof. Dr. Stefan Weise (Bergische Universität Wuppertal); Anne-Elisabeth Beron, M.A. (Bergische Universität Wuppertal)

INFO: weise@uni-wuppertal.de – beron@uni-wuppertal.de

2 PhD positions in the field of Hellenistic festival culture

We are pleased to announce 2 PhD positions in the field of Hellenistic festival culture, at the University of Groningen, starting 1 February, 2019.
Application deadline is 9 September, 2018 before midnight (Dutch time). For details, also on how to apply, see the announcement:
A third related PhD project on Rome-oriented cults and festivals will soon be advertised separately as part of the Anchoring Innovation research initiative of the Dutch National Research School in Classical Studies – OIKOS – https://www.ru.nl/oikos/anchoring-innovation/
More information on the projects may be found at: https://tinyurl.com/connectinggreeks
contact via Prof. O.M. van Nijf: o.m.van.nijf@rug.nl  or Dr. C.G. Williamson: c.g.williamson@rug.nl

Kind regards,

Dr. Christina Williamson
Asst. Professor Ancient History
University of Groningen
P.O. Box 716 | 9700AS Groningen | NETHERLANDS

The Poets of Alexandria

Susan A. Stephens

9781848858794. –  192 pages
I.B. Tauris & Co Ltd
Overview

Alexandria was the greatest of the new cities founded by Alexander the Great as his armies swept eastward. It was ruled by his successors, the Ptolemies, who presided over one of the richest and most productive periods in the whole of Greek literature. Susan A Stephens here reveals a cultural world in transition: reverential of the compositions of the past (especially after construction of the great library, repository for all previous Greek oeuvres), but at the same time forward-looking and experimental, willing to make use of previous forms of writing in exciting new ways. The author examines Alexandria’s poets in turn. She discusses the strikingly avant-garde Aetia of Callimachus; the idealized pastoral forms of Theocritus (which anticipated the invention of fiction); and the neo-Homerian epic of Apollonius, the Argonautica, with its impressive combination of narrative grandeur and psychological acuity. She shows that all three poets were innovators, even while they looked to the past for inspiration: drawing upon Homer, Hesiod, Pindar and the lyric poets, they emphasized stories and material that were entirely relevant to their own progressive cosmopolitan environment.

Susan A Stephens is Sara Hart Kimball Professor in the Humanities and Professor of Classics at Stanford University. Her books include Seeing Double: Intercultural Poetics in Ptolemaic Alexandria (2003), Callimachus in Context: From Plato to the Augustan Poets (with Benjamin Acosta-Hughes, 2012) and Callimachus: The Hymns (2015).

The Materiality of Hellenistic Ruler Cults

This two-day event is part of an ongoing research project: Practicalities of Hellenistic Ruler Cults (PHRC). PHRC investigates Greek ritual practice as addressed to political leaders in the Hellenistic world, from Alexander to Augustus.

FECHA/DATE/DATA: 31/05-01/06/2018

LUGAR/LOCATION/LUOGO: Université de Liège, 7 Place du Vingt Août, Bâtiment A, Salle de l’Horlôg,  (Liège, Belgium)

ORGANIZADOR/ORGANIZER/ORGANIZZATORE: Stefano Caneva

INFO: WEB – ste.caneva@gmail.com

INSCRIPCIÓN/REGISTRATION/REGISTRAZIONE:

 

PROGRAMA/PROGRAM/PROGRAMMA:

Thursday 31 May

8.30 – 9.00: Welcome

9.00 – 9.15: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège), “Introduction”

First session: “Media, supports, and circulation”

Chair: – Vinciane Pirenne-Delforge (Collège de France – ULiège)

9.15 – 10.00: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège), “L’importance de la matérialité. Le rôle des petits autels, plaques et bases inscrits dans la compréhension des cultes pour les souverains”

10.00 – 10.45: Stefan Pfeiffer (Universität Halle), “What do offerings and libations for the king in Egyptian temples mean? Remarks on the correlation of the hyper-formula and the cult in Egyptian temples”

11.00 – 11.45: Olga Palagia (National & Kapodistrian University of Athens), “Cult statues of the Ptolemies and the Attalids”

11.45 – 12.30: Anna Bertelli (Università di Padova), “Heroized citizens and divine rulers: Differences and comparisons between their cult places”

Second session: “Ritual space and practice”

Chair: Yann Berthelet (ULiège)

14.30 – 15.15: Rolf Strootman (Universiteit Utrecht) – Christina Williamson (Universiteit Groningen), “Creating a Royal Landscape: Hekatomnid Use of Sacred Sites in Fourth-Century Karia”

15.45 – 16.00: Mario Paganini (Österreichische Akademie der Wissenschaften), “Ruler Cult in Private Settings: The Gymnasia and Associations of Hellenistic Egypt”

16.15 – 17.00: Zoé Pitz (F.R.S.-FNRS – ULiège), “Le choix des animaux sacrificiels dans les cultes des souverains et bienfaiteurs hellénistiques”

17.00 – 17.45: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège), “Incense in Hellenistic ruler cults”

Friday 1st June

Third session: “Agency and Funding”

Chair: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège)

9.15 – 10.15: Panagiotis Iossif (Belgian School at Athens – Radboud University) – Catharine Lorber (American Numismatic Society) “Who pays the bill? Monetary aspects of royal cult in the Seleucid and Ptolemaic kingdoms”

10.15 – 10.45: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège) – Vinciane Pirenne-Delforge (Collège de France – ULiège), “Conclusions”

Workshop: “Religion grecque, épigraphie et humanités numériques à l’ULiège”

11.00 – 12.00: Stefano Caneva (F.R.S.-FNRS – ULiège) – Vinciane Pirenne-Delforge (Collège de France – ULiège), “Religion et épigraphie grecques à la rencontre des humanités numériques. Présentation des projets Collection of Greek Ritual Norms (CGRN) et Practicalities of Hellenistic Ruler Cults (PHRC)”

The Materiality of Hellenistic Ruler Cults

31 May – 1st June 2018

Université de Liège, Belgium.

Contributors include: S. Caneva, S. Pfeiffer, O. Palagia, A. Bertelli, R. Strootman, Ch. Williamson, M. Paganini, Z. Pitz, P. Iossif, C. Lorber, B. Dignas, and V. Pirenne-Delforge

The programme will soon be available.

This two-day event is part of an ongoing research project: Practicalities of Hellenistic Ruler Cults (PHRC). PHRC investigates Greek ritual practice as addressed to political leaders in the Hellenistic world, from Alexander to Augustus.

At a further level of the project development, a website will provide free access to XML-encoded, semantically annotated editions of a growing number of relevant Greek inscriptions, starting from the Aegean islands, Asia Minor, and Cyprus. Each text will be accompanied by an English commentary and by multilingual translations (English, Italian, French). Direct links to many internal and external authority lists will also be available, to make PHRC a useful e-tool for students and researchers. All the project-produced material is released with a free license CC-BY-SA 4.0 International.

For those interested in the development of the projet and in sharing news about relevant publications and events, a fb page @PHRCsocial has been created.
Stefano Caneva

Voir les mythes : Poésie hellénistique et arts figurés

 

Pascale Linant de Bellefonds et Evelyne Prioux, avec la collaboration de Christophe Cusset et Claude Pouzadoux

Éditeur : Editions A et J Picard

Collection Antiqua, dirigée par Gilles Sauron

384 pages ; 28 x 22 cm ; relié; prix : 69 €

ISBN 978-2-7084-1036-7

EAN 9782708410367

prospectus_voir les mythes

Sommaire : 

Partie I : De la culture visuelle à la visualisation du texte

Chapitre 1 : Posidippe : l’évidence et l’occasion (E. Prioux)

Chapitre 2 : Crime et châtiment dans l’Elégie du tatouage (P. Linant de Bellefonds et E. Prioux)

Partie II : Callimaque : Réinventer l’hymne et l’épopée à partir d’une réflexion sur les images

Chapitre 3 : L’Hymne pour le Bain de Pallas : récit d’une épiphanie impossible (C. Cusset, P. Linant de Bellefonds et E. Prioux)

Chapitre 4 : Le projet esthétique de l’Hécalè ((P. Linant de Bellefonds et E. Prioux)

Partie III : De l’image à la recontextualisation des textes

Chapitre 5 : Lycophron l’Italien ? (P. Linant de Bellefonds, C. Pouzadoux et E. Prioux)

Chapitre 6 : Epigrammes et camées : la culture d’une reine amie de Rome, entre influences alexandrines et art augustéen ? (E. Prioux)

Partie IV : De la lecture des poèmes à la création d’images

Chapitre 7 : L’Idylle 24 de Théocrite : d’Alexandrie à Emèse (P. Linant de Bellefonds et E. Prioux)

Chapitre 8 : Pyrame et Thisbé : les métamorphoses d’un mythe entre textes et images (P. Linant de Bellefonds et E. Prioux)

Cristiano Castelletti

It is with great sadness we are reporting the heartbreaking news of Cristiano Castelletti’s passing on October 4, 2017 in Lugano, Switzerland.

Cris was a superb philologist, a wonderful friend, a loving husband and father. His work on Flavian epic is known to all. He had published numerous articles, most recently on acrostics.

Cris had completed a draft of his commentary on the eighth book of Valerius Flaccus’ Argonautica and was working on the influence of Aratus on the Flavian poets. His previous work includes a book on Porphyry.

We will always remember him for his great humor, kindness, and openness to his friends. He is survived by his wife, Beatrice, and young daughter.

Antony Augoustakis (Illinois) and Marco Fucecchi (Udine)

Hellenistic conference

All Days – Gibson Room, Cocke Hall
Andrej Petrovic and Ivana Petrovic
UVA Department of Classics

 

PROGRAM

Hellenistic Literature and Culture Workshop

Saturday & Sunday 14-15 October 2017

Organizers: Andrej Petrovic, Ivana Petrovic

(andrej.petrovic@virginia.edu; ivana.petrovic@virginia.edu)

Venue: Classics Department, Cocke Hall, University of Virginia, Charlottesville

 

 

Saturday 14th October

12-14: Arrival and Lunch at the Department of Classics

Conference talks will take place in the Gibson Room

14-15: John Dillery (University of Virginia): Hellenisms: Some Readings in Second Maccabees

15-16: Michael Brumbaugh (Tulane University): Intellectual Networks of the Early Hellenistic World

16-17: Michael A. Tueller (Arizona State University): Women in Early Hellenistic Epigram: Perses, Anyte, and Nossis

17-18: Wine Reception at the Department of Classics

19-    : Conference Dinner

 

Sunday 15th October

9-9:30: Coffee at the Department of Classics

9:30-10:30: Jackie Murray (University of Kentucky): Poetic Time in the Argonautica

10:30-11:30: Brett Evans (University of Virginia): Playing the Pipes of Pan: The Song of ps-Theocritus’ Syrinx and its Relationship to Theocritus’ Idylls

11:30-12:30: Regina Höschele (University of Toronto): Two Lovers and a Lion: Pankrates’ Poem on Hadrian’s Royal Hunt

12:30-13:30: Lunch at the Department of Classics and Departure

Ancient Greek Poetry and Poetics: Interactions between Theory and Practice

University College London, 21-22 September 2017.
 


Thursday 21 September

 10.00-10.30        Coffee and Registration

10.30-11.00        Welcome and Introduction

11.00-11.50        Andrew Ford (Princeton): ‘Between Poets and Philosophers: Vernacular Criticism in Classical Greece’ 

11.50-12.40        Tom Mackenzie (UCL): ‘Eleatic Poetics’

Lunch

14.00-14.50        Theodora Hadjimichael (Warwick): ‘Lyric Disturbed’ 

14.50-15.40        Tom Phillips (Oxford): ‘Apollonius’ Argonautica and the Travels of Lyric’

Coffee, Tea

16.00-16.50        René Nünlist (Cologne): ‘Interaction between Hellenistic Theory and Practice: some Cautionary Remarks’

 16.50-17.40        Elizabeth Asmis (Chicago): ‘Philodemus Revisited’

 Friday 22 September

9.30-10.20         Casper de Jonge (Leiden): ‘Antipater of Thessalonica: Poetry and Literary Criticism in the Augustan Age’

10.20-11.10        Malcolm Heath (Leeds): ‘The Functions of Poetry in On Sublimity’

Coffee, tea

11.40-12.30        Luuk Huitink (Heidelberg): ‘“Pictorialism » in Literary Theory and Practice’ 

12.30-13.20        Emily Kneebone (Cambridge): ‘Literary Criticism and Imperial Greek Epic’

Lunch

14.30-15.10        Baukje van den Berg (University of Silesia in Katowice): ‘Eustathius on Homeric Poetics and Tzetzes’ Poetry on Homer: Poetry and      Education in Twelfth-Century Byzantium’


15.10-16.00        Tim Whitmarsh (Cambridge): ‘Nonnian Polymers’

16.00-16.30        Plenary Discussion


Those wishing to attend the conference dinner on the Thursday evening at a cost of £40 should contact Tom Mackenzie (t.mackenzie@ucl.ac.uk), stating any dietary requirements.

 

La féminité dans les arts hellénistiques : voix, genre, représentations

L’essor des mouvements féministes aux Etats-Unis, puis dans l’ensemble du monde occidental, a suscité, ces quarante dernières années, un intérêt particulier pour les questions relatives aux « voix féminines » dans les textes antiques : la poésie épique archaïque, la poésie lyrique et le théâtre classique ont été étudiés par des philologues, mais aussi des historiens et des anthropologues, à travers cette optique nouvelle. Ces travaux, notamment la synthèse de S.B. Pomeroy (1975), ont fait de la « féminité » un objet d’étude à part entière dans tous les domaines de la philologie classique : y sont comprises les questions du corps féminin, de la sexualité et de l’identité féminine, ainsi que celle de l’accès à la parole. En France, de nombreux travaux ont également été produits sur le sujet. Les plus novateurs et les plus marquants furent ceux de Nicole Loraux, qui développe dans Les enfants d’Athéna  (1981) et Les expériences de Tirésias (1989) une lecture « sexuée » de la démocratie athénienne. Assez curieusement, cependant, ces études ont pour une bonne part laissé de côté l’ensemble de la production hellénistique, alors même que l’approche de la femme et de la voix féminine connaissent à cette époque des transformations et des évolutions importantes.

Si le statut de la femme évolue de manière très sensible entre l’époque classique et l’époque hellénistique, si certaines femmes, comme Arsinoé ou Bérénice, jouent un rôle politique de premier plan dans l’Égypte lagide, peut-on dire pour autant que dans l’univers poétique alexandrin la place de la femme connaît une transformation importante ? Cette place de la femme dans la poésie alexandrine concerne essentiellement les modalités de la prise de parole féminine et des conditions dans lesquelles un discours est proféré par une instance locutrice féminine. Plus généralement, les femmes bénéficient dans la littérature hellénistique d’un traitement relativement favorable. Cela est vrai aussi bien à propos des individus « réels » — et l’on pense ici aux poétesses Anytè et Nossis —, que concernant les personnages fictifs. Dans de nombreuses œuvres, en effet, le poète-narrateur, s’il est souvent de sexe masculin, délègue sa voix à des locutrices secondaires. es Syracusaines de l’Idylle XV, de la magicienne Simaitha de l’Idylle II de Théocrite, mais aussi des figures d’Hypsipylé, d’Arété ou de Médée dans les Argonautiques d’Apollonios de Rhodes, ou encore Cassandre dans l’Alexandra de Lycophron.

Entre ces deux sortes de discours féminins, existe certes une certaine asymétrie : lorsque l’auteur est une femme, dans le cas des épigrammatistes, la voix de la poétesse et celles des locutrices fictives sont de même genre. Lorsque l’auteur est un homme, une frontière nette sépare toujours la voix du poète de celles des locutrices secondaires. Cette différence ne doit toutefois pas conduire à envisager séparément ces deux modes de prise de parole féminine : au contraire, étudier les caractéristiques attribuées à la parole féminine peut être le moyen de mettre en lumière les représentations auxquelles les poétesses réelles étaient confrontées, de comprendre quel rapport entretient leur œuvre avec ces représentations et quelle est l’originalité de leur positionnement poétique ou du traitement qu’elles réservent à certaines thématiques. Au-delà de cette problématique particulière, nous aimerions, dans ce colloque, interroger l’évolution de la parole féminine, tant dans son contenu que dans sa mise en scène littéraire, à une époque où, aussi bien en politique qu’en art et en science, les femmes sont plus présentes que par le passé aux côtés des hommes.

Programme :

Jeudi 7 septembre 2017 (Site Descartes, Bâtiment Buisson)

9h : accueil et discours d’inauguration

9h30 : Conférence inaugurale : Kathryn Gutzwiller « Female Practices as Models for Hellenistic Poetry »

10h 15 : Session 1 : Autour de quelques figures historiques

  • 10h15-10h40: Alana Newman « Arsinoë II as Synnaos Thea: the significance of the display context of the deified queen’s relief portraits in the Egyptian temple complex »
  • 10h40 – 11h05: Alex McAuley « The New Heroine: The Virginity, Marriage, and Queenship of the young Berenike »
  • 11h05-11h30: Robin Hämmerling « Stratonike in the memory of Smyrna »

11h30-11h45: Discussion

11h45-14h : Pause et repas

14h00 : Session 2 : Pleurs et émotion

  • 14h-14h25 : Bénédicte Daniel-Müller « Qu’est-ce qui fait pleurer les filles ? »
  • 14h25-14h50: Andreas Fountoulakis « Refashioning Feminine Identities: Emotion and Gender in the Fragmentum Grenfellianum »
  • 14h50-15h15: Heba Abd el Gawad « The Ptolemaic queens’ emotional guide to winning over multicultural audiences »

15h15-15h30 : Discussion

15h30-16h: Pause

16h00 : Session 3 : Féminité apollonienne

  • 16h-16h25 : Nadège Wolff « Nuit et féminité dans les Argonautiques d’Apollonios »
  • 16h25-16h50 : Jackie Murray « Poor women in Apollonius’Argonautica »
  • 16h50-17h15: Sarah Cassidy « Viewing Medea through the Alexandrian Viewer in Apollonius Rhodius’ Argonautica»

17h15-17h30 : Discussion

Vendredi 8 septembre 2017 (Site Descartes, Bâtiment Buisson)

9h00 : Session 4 : Images de la femme chez Callimaque

  • 9h-9h25 : Alexandros Kampakoglou « The tradition of maiden songs and the poetics of femininity in Callimachus’ fifth hymn »
  • 9h25-9h50: Massimo Giuseppetti « La Victoire de Bérénice de Callimaque: à la gloire d’une reine ptolémaïque »
  • 9h50-10h15: Flora Manakidou « Mothers and children in Callimachus’ Hymns »

10h15-10h30 : Discussion

10h30- 11h : Pause

11h00 : Session 5 : Intertextualités féminines

  • 11h-11h25 : Valeria Pace « Intertextuality and the epic female voice in the Argonautica of Apollonius: subversion or eternal recurrence? »
  • 11h25-11h50: Barnaby Chesterton « Silencing the Echoes of Sappho : authorial individuality in the Epigrams of Nossis »
  • 11h50-12h15: Kathleen Kidder « Virgin Suicides: The Silence of the Sirens in Lycophron’s Alexandra »

12h15-12h30 : Discussion

12h30 – 14 h : Repas

14h00 : Sessions 6 : Théocrite

  • 14h-14h25 : Christine Kossaifi « La belle à la voix qui défaille. La femme dans les Idylles bucoliques de Théocrite : une présence dans l’absence »
  • 14h25-14h50 : M. Bernon & A.-S. Noel « Des femmes très matérielles ? Féminité, objets et performance dans l’Idylle xv de Théocrite »
  • 14h50-15h15 : Thomas Nelson « Penelopean Simaetha : Female Voice and Vision in Theocritus Second Idylle »

15h15-15h30 : Discussion 

15h30-16h: Pause

16h00 : Session 7 : Femmes de pouvoir

  • 16h-16h25 : Anatole Mori « Shining Thetis: The Goddess Visible in Apollonius’ Argonautica »
  • 16h25-16h50 : Branko van Oppen « Queens and Goddesses: Female Portraiture in the Edfu Hoard of Clay Sealings »

16h50-17h00 : Discussion

17h00 – 17h15 : Pause

17h15-17h40: Evelyne Prioux « Les Portraits de poétesses, du IVe s. avant J.-C. à l’époque impériale »

17h40- 18h05 Elise Pampanay « Des femmes à part : symboles et modèles de frontalité dans les représentations de femmes de pouvoir sur les monuments funéraires d’époque hellénistique »

18h05-18h15 : Discussion

19h30 – Repas festif du colloque

Samedi 9 septembre 2017 (Site Monod)

9h00 : Session 8 : Comédies féminines

  • 9h-9h25 : Nathalie Lhostis « Existe-t-il une voix féminine dans les comédies de Ménandre ? »
  • 9h25-9h50: Kanellou Maria « Representations of the Hetaerae in Hellenistic Epigrams»
  • 9h50-10h15 Hamidou Richer « Une modalité de la parole féminine : étude du verbe κωτίλλω et de l’adjectif κωτίλος »

10h15-10h30 : Discussion

10h30- 11h00 : Pause

11h 00 : Session 9 : Réceptions

  • 11h00-11h25 : Florence Klein « Métamorphoses intertextuelles et intersexuelles d’une voix ‘trans-genre’ : la « Boucle de Bérénice » relue par Virgile et Ovide »
  • 11h25-11h50 : Benedicte Delignon « Les femmes et l’éloge de la paix : un mélange des genres et des voix à l’époque augustéenne ? »
  • 11h50-12h15 : Oriane Demerliac  « Le motif de la mer et la construction d’une voix érotique féminine chez les poètes augustéens »

12h15-12h30 : Discussion

12h30 – 14 h 00: Repas

14h00 : Session 10 : Femmes épigrammatiques

  • 14h00-14h25 : Claire-Emmanuelle Nardone « Figures et voix féminines chez Léonidas de Tarente »
  • 14h25-14h50 : Serena Cannavale « The song and the loom. Women’s voices in hellenistic epigrams »
  • 14h50-15h15 : Mike Tueller « Finding a woman’s voice in Hellenistic epigram: three cases »

15h15-15h30 : Discussion

15h30-16h00 : Lecture de clôture : Benjamin Acosta-Hughes « Gems for a Princess

Female Figures in the Posidippus Papyrus »

Visite au Musée Gallo-Romain / des Beaux Arts (à préciser) à partir de 16h30

http://www.ens-lyon.fr/tout-l-agenda/la-feminite-dans-les-arts-hellenistiques-voix-genre-representations-347265.kjsp

Inscription au colloque comme participant : écrire à christophe.cusset@ens-lyon.fr

Callimachean Poetics and its influence on Epigrammatic Poetry

Please note that the deadline for submissions for the event « Callimachean Poetics and its influence on Epigrammatic Poetry » to happen at USP, Brazil, has been extended to 15th June.

 

All updated info can be found here:

Aitia 7.1

Une nouvelle livraison de la revue Aitia : http://aitia.revues.org/1669 

Tradition et nouveauté à l’époque hellénistique

Sous la direction de Andrew FAULKNER

L’originalité, cette nouveauté par rapport à la tradition, est un leitmotiv de la littérature hellénistique qui sera par la suite adopté par les écrivains romains. Il semble que l’on ait accordé une importance plus nette à l’innovation littéraire dans le milieu de plus en plus livresque de l’époque hellénistique. Les articles réunis dans le présent numéro explorent de différents points de vue la thématique de la nouveauté et de la tradition chez des auteurs hellénistiques, ainsi que la réception de la littérature et de l’art hellénistiques, à titre de symbole de la nouveauté, à l’ère impériale.

Originality, that is some kind of novelty in relation to tradition, is a leitmotiv in Hellenistic literature which was later adopted by Roman writers. An always greater importance seems to have been accorded to literary innovation in the more and more bookish milieu of the Hellenistic period. The papers in this issue explore the themes of novelty and tradition among Hellenistic authors from different points of view, as well as the reception of Hellenistic literature and art as a symbol of novelty, during the imperial era.

Andrew FAULKNER

Ovide / Théocrite

Contre Ibis

Suivi de la Syrinx de Théocrite

Traduit et commenté par : Olivier SERS, Texte établi par : Jacques ANDRÉ, Félix BUFFIÈRE

Quel est le point de rencontre improbable, locus communis rassemblant mnémotechniquement Théocrite, Callimaque, Apollonius de Rhodes, Ovide, L.-F. Céline et J.-P. Sartre ? Qu’arriva-t-il au gracieux poète de l’Art d’aimer pour qu’il entreprenne à cinquante ans d’évoquer en 388 vers plus de 230 tortionnaires ou suppliciés par plus de cent genres de supplices différents, en usant dans deux cas sur trois de définitions par énigmes ? Comment put-il y parvenir ? Les antiques furent-ils oulipiens ? Leur mémoire survitaminée ?

Olivier Sers répond à toutes ces questions et à bien d’autres dans son introduction à sa traduction du Contre Ibis. Établie vers pour vers (alexandrin, décasyllabe), celle-ci dévoile à droite du texte, en italiques, les noms exprimés par énigmes. Lui font suite le texte du calligramme de Théocrite La Syrinx, dont les liens avec l’Ibis sont pour la première fois mis en lumière, un bilan des supplices, et un copieux index des noms propres, l’ensemble fournissant toutes informations utiles sur les anecdotes évoquées, leur contexte, les techniques de codage employées par le poète, et les mobiles de sa reconversion inattendue dans l’oulipisme.

  • EAN13 : 9782251446547