Une poésie en trompe-l’oeil: la poétique de Théocrite dans les Idylles XXIV, XV et VII

Louise Bouly de Lesdain

Thèse en vue de l’obtention du grande de docteur de l’université de Lille, réalisée sous la direction de Mme Fabienne BLAISE et soutenue le 16 octobre 2021 devant un jury composé de : Mmes Fabienne BLAISE, Ruth WEBB, MM. Christophe CUSSET, Marco FANTUZZI, Richard HUNTER.

Résumé : La littérature savante consacrée au Idylles de Théocrite souligne qu’une forme de « réalisme », à la fois singulière et particulièrement complexe, caractérise ces poèmes. Se montrant soucieux de vraisemblance et accordant une attention remarquable aux réalités quotidiennes et banales, ces poèmes suscitent des effets de réel qui, paradoxalement, semblent mis en oeuvre de sorte à ne pas fonctionner, et signalent la distance qu’ils prennent vis-à-vis des traditions poétiques avec lesquelles ils manifestent une filiation. Cette thèse se propose d’éclairer le fonctionnement de ce « réalisme » théocritéen au moyen d’une analyse minutieuse des Idylles XXIV (1-63), XV et VII (hors chants), trois poèmes sélectionnés pour être représentatifs de la diversité du corpus. Ceux-ci font chacun l’objet d’une étude spécifique visant à mettre en évidence la relation étroite qui unit la manière dont le poète retravaille les traditions poétiques qu’il mobilise et le « réalisme » de l’oeuvre. À l’image du trompe-l’oeil, le poème exploite les effets de réel qu’il suscite – ou plutôt, chez Théocrite, feint de susciter – de sorte à rendre sensible l’acte de création qui en est à l’origine. L’analyse des poèmes conduit à montrer qu’il y a, chez Théocrite, une réflexion globale sur l’oeuvre, considérée non seulement en tant qu’elle est le fruit du travail opéré par le poète sur le matériau qu’il hérite, mais aussi en tant qu’elle est adressée. Le poème est en effet essentiellement composé pour être reçu, et c’est en dernier lieu au public que revient le rôle de trancher sur la « vérité » de l’oeuvre élaborée par le poète. 

Mots Clés : Poésie grecque – poésie hellénistique – Théocrite – Idylle XXIV Idylle XV Idylle VII 


Auteur/autrice : Christophe Cusset

Ancien élève de l'ENS Fontenay/ Saint-Cloud. Agrégé de Lettres classiques. Docteur ès Lettres (Université Lyon II). Professeur de littérature grecque à l'ENS de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.